mardi 31 août 2010

Ironman Lake Placid 2010...Récit!

Bon, après 4 semaines, je trouve enfin le temps de revenir sur ma course. Au delà d'un simple triathlon, c'était avant tout un weekend et une expérience incroyable grâce à mes proches

Cette année j'ai eu la chance d'avoir mes parents venus de la France! Mes doudous étaient également là pour cette journée spéciale. Ma Kadia aussi avec son énergie et sa joie de vivre. Xav mon grand chum avait fait le déplacement aussi et ça m'a beaucoup touché. Et bien sûr les fidèles qui étaient là l'an passé, Simon et Sandra, Sylvain, Nicole. Vous êtes tous vraiment des personnes incroyables!! Merci. Bien sûr avec la magie d'Internet, d'autres amis et membre de ma famille m'ont suivi en direct. Je le savais et ça m'a grandement aidé également. J'ai pu découvrir full messages de soutient à mon retour. Ça me va droit au coeur. Sans compter la quarantaine de personnes qui ont fait un don pour ma levée de fonds pour le Tchad. 2537$, soit 277$ de plus que mon objectif...Merveilleux!!! Enfin, j'avais aussi avec moi en pensées Sandy qui, sans le moindre doute, m'aurait écrit 'Ola Juan Luco, bonne chance pour ton ironman!!!''.

Cependant tout a commencé à Keene, mini bourgade des adirondacks. C'est ici le samedi 24 juillet que tout le groupe avait rendez-vous.

Pendant que tout le monde jase, je prépare mes affaires non sans un certain stress.

Je vérifie et vérifie encore tous mes sacs. En fait, il y en a 5 en tout: Le 'Morning bag' (à déposer le matin de la course. On le récupère à la fin (genre pull, boisson de récupération, chaussures ou sandales etc...), le 'RUN special needs' et le 'BIKE special needs' (qu'on pourra obtenir à mi-chemin sur les parcours de vélo puis de course à pied, donc électrolytes, gels et barres glucidiques de rechange...) et les 'RUN bag' et 'Bike bag' avec les affaires pour les 2 transitions. Surtout ne pas foutre mon casque de vélo dans le sac de course à pied!!! À la découverte de mon casque de bain flanqué du giga logo 'Ironman' je laisse échapper ma...folle-excitation-un-peu-enfantine mais c'est pas grave je suis comme ça des fois.

Toute l'équipe de supporters jase (ou plutôt raconte des niaiseries) en attendant le départ pour l'ascension du Mt Cascade (1249m).

Puis le petit groupe décolle pour la randonnée pendant que je pars sur le site de la compétition pour faire le 'Bike checkin' et repérer la zone de transition.

J'ai visiblement raté un beau paysage et plein de bon moments entre amis...

mais le mot d'ordre la veille d'un ironman...éviter de marcher le plus possible et rester à l'intérieur. En tout cas je suis ravi que ma gang ait eu une belle journée. Merci, vous êtes formidables!!!

En fin de journée, veille de la compétition, je me rends à la réunion d'avant course. 2000 personnes sous une big tente, genre mariage de Madonna! Musique de ''djeuns'' et animateurs en feux. Les athlètes ayant perdu le plus de poids sont applaudis. 2 personnes ont perdu entre 120 et 140 livres durant la préparation à cette course! Chaque directeur de course (natation, vélo et course à pied) donne successivement des explications sur chaque parcours puis le grand boss donne le règlement et les recommandations de savoir vivre en course. Puis c'est le tour des ''Everyday hero''...

Jean Dessureault, Karine Desormeaux et France Carignan sont appelés sur le stage et un reportage sur l'accident mortel de la 112 est diffusé sur écran géant. Dès que le reportage a commencé j'ai senti tout mon corps frissonner de la tête au pied en même pas une seconde. Puis les larmes sont montées à la vitesse de l'éclair. ''Non, non, non faut pas pleurer Djuluk!!!!", trop tard les larmes sont rendues sur mes joues et coulent lentement. Je tente de respirer et de me calmer mais lorsqu'on en vient à parler des 3 tuées, je craque...ce ne sont plus des larmes mais des sanglots!! Le reportage dure un bon 10 minutes. Vu que je parviens pas à reprendre le dessus, 3 personnes viennent tour à tour pour me donner des mouchoirs et me réconforter...Vraiment très sympa. Je n'arrive toujours pas à croire que Sandy n'est plus... Ensuite, papa vient me chercher en voiture et en route pour le chalet ou toute la clique se prépare pour le souper...de pâtes bien sûr!!!

Le sommeil fût de très courte durée...difficulté à m'endormir (probablement vers onze heure minuit) et réveil à 3h30...Petit déj et départ avec Kadia et Xav plus mes loulous qui devaient partir plus tard mais eux aussi étaient visiblement très excités. On arrive sur le site vers 4h45.

Première étape, séance de déshabillage...heureusement, partiel seulement!

Pour le marquage. Mais sans le savoir, ça commence très mal puisque mon numéro de dossard est le 931 et la personne bénévole inscrit le 391, probablement en suivant mes consignes...Ouupsss 1ère boulette pour Djuluk! Mais bizarrement sans conséquence.

Puis je me rends rapidement dans la zone de transition pour vérifier que mon vélo et mes sacs laissés la veille sont toujours là. Ensuite, rendez-vous au lac Mirror qui est encore calme mais plus pour très longtemps...La machine à laver est programmée pour débuter à 7h!!


Un peu plus tard, le reste de la troupe arrive.

Cette fois c'est la cohue générale aux abords du lac. Il y a même du monde d'Argentine qui ont fait le déplacement!!!

Ha..bin non..c'est Simon!
Il est 6h45, je rentre dans le lac avec mes 2600 amis! Non sans avoir oublier d'avaler mon 1er gel de la journée. Il y en aura 17 en tout...

À partir de cet instant difficile de savoir ou je me trouve pour mon équipe de supporteurs

Le petit groupe est même séparé car la foule est vraiment partout.

Je me dirige sur le côté droit ou une petite plateforme nous permet de rester debout sans être complètement à l'arrière de la masse.

Et c'est là que j'aperçois Kadia, Xav et les doudous!

J'accours pour cueillir bisous et poignées de mains avec un plaisir non dissimulé!

Puis (nous sommes aux États-Unis...) hymne national bien sûr!

Subitement, tout devient très calme. La zone de transition aussi d'ailleurs. Les 2600 vélos attendent leur départ d'ici 1 heure ou 2.

Nous savons tous que le départ est imminent, que la journée sera très longue et que beaucoup de choses peuvent se passer. C'est assez impressionnant.

6h50, BANG!!!!!! Départ des pros.

Dans 10 minutes, c'est mon tour! Je réalise plus concrètement que c'est mon tout premier départ de masse! 2600 triathlètes en même temps, nous étions 50 l'an passé à Montréal, ça sera pas la même histoire! Le speaker encourage la foule, les cris se font entendre de plus en plus fort. Je jette un dernier coup d'oeil à mes petits loups

2ème BANG, grosse fumée, cette fois-ci c'est à mon tour, ça y est, les 7 mois de préparation, les heures de musculation, natation, vélo, spinning, course à pied, étirements, nutrition, tout va se concrétiser maintenant! La machine à laver est en route, j'ai pas hâte à l'essorage!! Je me jette à l'eau...

Ma nage durera 1h31 (3,8km). 8 minutes de mieux que l'an passé! Selon mes tests j'aurai pu finir en 1h20 mais mon départ loin de la ligne plus mon côté encore conservateur à la nage (j'ai pas forcé autant que j'aurai pu je pense) feront que le temps final ne sera pas aussi bon. Mais c'est un progrès important surtout en tenant compte du nombre de nageurs. Côté problèmes...alors voyons...Ah oui, 5 crampes!!!! 2 au mollet gauche et 3 au mollet droit. Manque de sodium? J'ai pourtant pris ma boisson d'électrolytes 1h avant le départ. Ceci dit le manque de sodium peut se faire dans les jours qui précèdent et même les semaines qui précèdent. La veille, je me rappelle être resté dehors pendant plus de 3 heures sans boire et au soleil...2ème boulette Djuluk!!! Sinon, dans la rubrique fait saillant: j'ai nagé pendant plusieurs minutes aux côtés d'un monsieur fort bedonnant sans pouvoir le dépasser. Premier affront donc. Je ne sais pas quel mot vient après affront sur l'échelle de Richter, mais voici que ce nageur à une corde autour de la taille!!! Qu'est-ce que ça signifie??? En attendant que vous y pensiez, voici que les premiers sortent de l'eau, après seulement 49 minutes!

Les peelers sont à leur poste pour déshabiller tous ces gros poissons qui ne pensent qu'à une seule chose...regagner leur vélo le plus vite possible!

Pis? le monsieur avec la corde, ça y est? Booonnnn, et bien oui! Après de longues réflexions et observations scientifico-navales je conclue avec brio que la personne est non voyante et nage avec son partenaire dans la catégorie ''Physically challenged''. Humiliation? Un peu, mais 'admiration' vient très vite ensuite dans mes pensées. Bravo, c'est extraordinaire. Deuxième fait saillant: je nageais tranquillement....euh non, merde...si mon coach lit ça...je nageais telle une torpille lancée à la poursuite de sa cible...oui ça c'est mieux...je nageais donc, lorsque deux mains se posent sur mes côtes et me poussent violemment vers le côté!!! Bin là crisse!! Qu'est-ce que t'as mon vieux?? Si tu veux nager tranquilou tout seul, va à la piscine à 23h ou nage dans ta baignoire!! Après la surprise, vient le rire intérieur (en effet je déconseille fortement l'éclat de rire durant la partie natation d'un ironman). ''Hey le bozo!!!'' me dis-je ''me dis pas que tu es en train de vouloir te battre avec moi pour la 2282ème place!!!!???? Bel enchaînement vers le troisième fait saillant...bin oui je termine 2282ème sur 2611. Comme d'habitude, un grand merci aux 330 personnes qui ont fini derrière moi! Dans mon groupe d'âge: 331/355. Voici ma sortie sous les encouragements des mes super fans!! Merci!!!!!
video

La vidéo c'est bien beau mais avez-vous remarquez tous les détails???
Tout d'abord, regardez plutôt la photo qui suit...Est-ce que ça se voit que je suis heureux de sortir de l'eau!!! (ou est-ce l'idée d'enfourcher mon beau vélo...). Et non Xav, je n'essaye pas de me débarrasser d'un cheveux sur la langue!

Ensuite, observez comme la dame devant moi semble vraiment surprise que j'arrive derrière elle! Je vous laisse spéculer sur les raisons de sa face. En ce qui me concerne j'aime à penser qu'elle se dise ''Mais mon dieu!...''en fait non ''But my god...What is Jean-Luc doing here?? Is so strong, he must have been attacked by sharks or piranhas to exit the water so late!!!'' Plausible non??!!Haha!!!

Et qq secondes plus tard, voulez-vous bien me dire ce que papa a dit pour que la spectatrice change de visage aussi radicalement!!?? De l'incompréhension totale au rire caché...

Alors les spéculations??? Et bien c'est pourtant simple...papa m'encourage avec vigueur...''Go Go Jean-Luc, vas-y mon gars'', et la madame se dit donc ''Go go what!!! What does he say?? Is it Czech or Russian?? Anyway John Louck Midjène is french so for sure he didn't catch a single word of what this funny guy said. Btw coming from Russia is a long trip...''. Alors voilà vive les photos qui nous permettent d'apercevoir tous ces détails qui rendent la vie plus belle. Haha!!!

Me voici donc parti à la course jusqu'à la zone de transition. Je récupère mon fameux ''Bike bag'' ou se trouve mon casque, mes chaussures de vélo, mon dossard, mes 3 barres énergétiques, mes lunettes, mon coupe vent-pluie, mes warmers (bras), mes electrolytes....Le temps de mettre tout ça et de filer récupérer mon vélo....

Ha oui ok les gars, tout le monde est parti sans m'attendre...C'est à cet instant précis que la confirmation de mon classement déplorable en natation s'installe dans mon esprit. Que cela ne tienne, je vais pousser sur les pédales!!

La mauvaise nouvelle c'est qu'il pleut (mais tout le monde est logée à la même enseigne). La bonne c'est que les spectateurs sont en folie!

Bon c'est parti pour mon épreuve favorite! Même si je ne le savais pas exactement je suis 2282ème et il y a du pain sur la planche!

180km (2 boucles de 90) dans les Adirondacks: les paysages sont vraiment beaux!

La première moitié de cette partie vélo se passe à merveille. Même s'il pleut la première heure, les sensations sont excellentes. Je maintiens ma fréquence cardiaque entre 140 et 160 comme prévu et je double, je double et je double encore!! C'est l'occasion de réparer ma frustration vécue dans le lac...Je m'amuse à commenter (intérieurement) lors de certains dépassements : ''Alors Jon (chaque participant a son prénom écrit sur le dossard que l'on porte dans le dos), Alors Jon, dis-je, avec des belles jambes comme ça tu devrais avance plus vite mon ami!''. Plus tard: ''Robert, avec un vélo pareil tu te traines...pousse sur tes jambes! Et toi Kimberly, faut d'urgence faire un positionnement car tu fais tu saute-mouton sur ta selle''...''Euuummm...Dereck...à cette vitesse là t'es pas rendu avant mardi matin!! Hahaha'. Bon assez niaisé, l'asphalte défile, les beaux paysages aussi et dans plusieurs belles descentes mon Look me guide à plus de 70km/h...Mais bien sur qui dit descente dit montée!!

La fin du 1er tour termine par une belle montée durant laquelle une foule hyper excitée nous encourage. Les gens sont amassés des deux bords style Tour de France (bon en moins nombreux quand même...). Fin du premier tour, j'arrive à pleine vitesse dans Lake Placid.

la foule est de plus en plus nombreuse aux bords du centre-ville et j'ai pourtant tellement le goût d'apercevoir mes proches! Eux aussi se demandent bien ce que je fabrique puisque j'ai un bon 15min de retard sur mes prévisions...

Alors bien sûr lorsque je les entend et que je les vois, le sourire me vient immédiatement! (Il me semble que j'ai déjà écrit ça l'an passé...)

Durant le second tour les choses se gâtent un peu. Je me sens moins fort, moins d'énergie, la fatigue se fait sentir et ma FC baisse de 10 ou 15 battements en moyenne (très nette sur le graphe ci-dessous)

Manque de calories selon Luc. Je sens mes cuisses plus dures, à la limite de la crampe et j'aime pas ça du tout. Comble de la malchance...ou plutôt...comble de la maladresse devrais-je dire, j'échappe 3 comprimés d'électrolytes en voulant en prendre un....3ème boulette!!!! Celle-ci est grave car manquer de sodium, potassium et magnésium = danger (crampe, déshydratation). Donc je force moins, je double moins et j'ai hâte d'arriver au marathon.
Et pendant cette balade, la joyeuse troupe dîne, m'encourage lorsque je retourne sur Lake Placid entre les deux tours, jase ou font les fous (selon l'âge du membre de la troupe, mais attention c'est pas toujours l'âge auquel on pense...)




Allez Pierre...comme dirait Shawn dans le film Trisomie21 - Le défi Pérou ''On gonfle les muscles!!!''


Pendant que tout ce petit monde jase et s'amuse, 'Daddy', 'Djuluk', 'Luco', 'Johnny', 'La roche', ou encore 'Lait Fraise'....(je crois que j'ai fais le tour de mes surnoms) fini enfin par finir!!!! Me voici dans le dernier virage, prêt pour la 2ème transition.

À cet instant précis il y a 2 faits saillants! Que j'ignore d'ailleurs complètement!! Un excellent et un catastrophique...La suite demain...

Non ça c'est pas cool...haha..bon par quoi je commence...Allez la bonne nouvelle: Je suis désormais classé environ 1200ème au général!! Rappelez-vous je suis sorti de l'eau 2282ème. J'ai donc doublé plus de 1000 personnes en vélo!!!!! Je fais le 775ème temps overall en 6h06 soit une moyenne de presque 30km/h pas si mal avec toutes ces côtes...

Arrivée devant la ligne de la zone de transition, je débarque bien content de changer d'épreuve.

Après 7h45 de course je me retrouve à T2. Mon objectif de faire aux alentours de 11h est bien loin de se réaliser à moins de faire un marathon en 3h30!!! Mais ça serait un miracle. Et c'est à cet instant précis que la mauvaise nouvelle survient...En fait dans qq secondes...je donne mon vélo à un gentil bénévole, je courrote vers la tente en passant par la zone qui contient les sacs. Je prends le mien et je trouve une chaise pour m'installer. En face de moi un bel athlète est assis son Blackberry à la main en train de tapoter probablement des mauvaises nouvelles à son coach. C'est visiblement un pro contraint à l'abandon par un problème que j'ignore. En enfilant mes chaussures, je ressens une légère brûlure sous un orteil...Bizarre...dans le feu de l'action j'essaie d'ignorer la chose, je mets ma casquette, je rempli mes poches de gels et d'électrolytes et je pars. 4min23 dans la transition, c'est pas mal. Par contre la brûlure à l'orteil se fait sentir à chaque foulée...

J'attaque les foulées sur les talons plutôt que sur le plat du pied mais rien n'y fait la douleur est là et je me demande bien se qu'il se passe. Je dois arrêter au premier ravitaillement pour voir ça. De toute façon je dois aller aux toilettes aussi. Je m'assois alors que tout le monde me passe devant...je retire ma chaussure, je regarde dessous et je vois du sang!!!! Tabouère!!! Je retire ma chaussette et je contemple une superbe ampoule ouverte...La chaire à vif. MERDEEEEEE!!!!! À cet instant je me dis que la course est finie car il n'y a aucune chance de faire un marathon avec ça...Et puis je repense à mon ami Mike qui avait fait Lake Placid en 2009...J'étais bénévole, à la station de ravitaillement numéro 4 sur le marathon. Mike s'était arrêté et avait demandé de la vaseline. J'avais couru partout pour lui en trouver. Je me souviens qu'il avait exactement la même chose et il était reparti. De la vaseline!!!! Me voici donc à la recherche du Graal visqueux!! Je me dirige en boitant vers le premier bénévole du ravitaillement et lui dis le mot magique...Quand je vois sa face je me dis que le mot est magique pour moi mais pas pour lui...Je pense que si je lui avais demandé s'il connaissait une personne allergique aux mammouths il aurait été moins surpris! Il demande à ses confrères...même maudite face...les minutes passent...ils me conseillent d'aller à la station en face (le parcours est une boucle, donc des coureurs se déplacent dans le sens opposé, ils terminent déjà leur premier tour). En face toujours cette tête de surprise embarrassée car il me voit avec mes chaussures et mes chaussettes à la main en train de marcher comme et unijambiste. Et pis miracle, le messie arrive avec un tube de vaseline!! Il est minuscule (le tube) alors je mets ce que je peux sur tous mes orteils. Je remercie le gars comme s'il m'avait donner le billet gagnant du gros lot et je repars. C'est effectivement un miracle, je ne sens plus rien!!!!

Prochain ironman, j'aurai une boite de vaseline dans mon sac de T2 c'est sûr!!! Le plan de Luc était de courir les 5 premiers km à 5'10 environ du km. C'est ce que je fais sans difficulté et j'en suis ravi. Je fais des calculs approximatifs (Je fais un effort physique depuis 8h donc c'est pas mal approximatif quand je calcule...) avec des rêves de marathon en 3h45...Le premier tour se passe à merveille. Je double pas mal de gens même si je vois des fusées aussi qui me passent. Les premiers ont un bon tour d'avance. Les pros arrivent bientôt d'ailleurs.

Ben Hoffman, triathlète professionnel venant du Colorado, 2ème à l'ironman St-Georges 3 mois plus tôt termine en tête de la course... Précédé par un cameraman sur la moto et sous les ovations de la foule il passe la ligne d'arrivée en 8h39...Ça doit être un sentiment dément (Pilou dirait diabolique!) de gagner un ironman...avec toute la meilleure volonté du monde je sais bien que cela ne m'arrivera jamais mais je suis quand même tellement heureux de vivre ce que je vis.

Pendant ce temps là bibi vis son rêve à lui!
video
C'est la fin du premier tour. Ah j'oubliais, miss ampoule ouverte c'est réveillée au 15ème km et m'a forcé à un 2ème arrêt. Miracle! La station de ravitaillement était très bien équipée avec un gros pot!! J'en profite alors pour tartiner mes 10 orteils car l'autre pied commence à montrer des signes identiques. Cette fois je tiendrais jusqu'au bout.
Début du 2ème tour, je suis dans le village, la foule est nombreuse et mes proches toujours très présents. Leur soutient est fantastique pour m'aider.

Car la côte...que dis-je!! La cristi de côte...Oui je sais Sandra tu aimes pas quand je mets trop de gros mots dans mon blog mais je t'assure qu'après 10h de course tu l'aurais aussi surnommée la cristie de côte!

Je pense que nos visages ne mentent pas...Le deuxième tour est beaucoup moins drôle...le soleil est quand même bien présent, les jambes sont lourdes, je n'arrive plus à suivre mon pace de 5 à 5'30min/km. Je suis plutôt autour de 6min. Je commence à manger des trucs et boire tout ce que je peux aux ravitaillements. Je manque de calories. Et puis viennent les 10 derniers km. Là c'est la galère, j'aimerai tellement finir en mois de 4h ce marathon. Alors j'accélère!!! Oui oui je fais ça pour environ...3 minutes puis mon corps me rappelle que je ne suis pas encore Ben Hoffman! Alors je lutte et je décide d'appliquer la méthode de Simon: faire 10 courses de 1km. Psychologiquement ça paraît moins long. J'oublie qu'il en reste 10 et je me concentre sur ce 1km, je regarde ma montre et j'attends le prochain 100m...c'est dur...200m...allez Djuluk...300m ainsi de suite jusqu'à 800m mais c'est long!!!! Je termine le dernier 10 en 1h15 environ. Par contre les 3 derniers km sont hallucinants...l'ambiance est incroyable! la foule me soutient mais j'ai mmmmaaaallllll.Finalement c'est un mélange constant de ''c'est fantastique'' puis ''C'est horrible!!!''. Assez étrange comme émotions! La dernière côte est atroce mais je décide de ne pas la marcher! Je vais la courir, tu vas voir ma maudite!

Cette fois ma troupe n'est plus là car ils sont tous à l'arrivée à m'attendre...


Et me voici finalement au dernier virage!

C'est le soulagement, la ligne d'arrivée est palpable, l'ambiance est vraiment hot, j'ai mis 1 bonne heure de plus que ce que je souhaitais mais finir un ironman comme celui là c'est déjà fantastique alors l'émotion est vraiment forte surtout que je ne peux m'empêcher de faire un petit coucou à Sandy qui aurait été fier de moi et surtout très motivée pour faire cette course. video
Dès que je franchie la ligne j'ai pas le temps de dire ouf que 2 bénévoles me sautent dessus en me tenant par les épaules. J'ai beau leur dire que je vais bien ils me lâchent pas et me posent plein de questions. Alors je comprends qu'ils sont là pour vérifier que je vais pas tomber dans les patates et que mon discours est cohérent. Ils s'assurent aussi que je retrouve mes amis. L'organisation est parfaite jusqu'au bout ici. Ceci dit, les images parlent d'elles mêmes...je suis épuisé!!!!
video
Merci à tous les 10 qui étaient là pour moi durant cette fin de semaine qui aurait été superbe si j'avais été seul mais qui fût extraordinaire grâce à vous!! Je suis en train de conclure sans parler de mon résultat au marathon....Probablement parce que le résultat est secondaire par rapport à ces instants ou je me sens tellement vivant. Marathon en 4h16, je fais le 770ème temps sur 2600 personnes. Cette fois j'ai passé presque 400 personnes et je complète donc cet ironman en 12h07 à la 862ème place au général. 152ème sur 355 chez les hommes de 35-39ans. La qualif pour Hawai est encore loin!
Bon assez parlé, les dernières minutes en photos seulement...














THE END


3 jours après la course, je suis devant l'ordinateur du centre d'information de Lake Placid...sur www.ironmanlive.com...pour m'inscrire à mon prochain ironman!!!! La suite sur http://jlvogueversironmannice2011.blogspot.com/!!!!!